Les Yoruba

Masque cimier Yoruba Gelede ancien

GELE.519.PRi

Utilisé

Masque cimier Yoruba Gèlèdè ancien acheté d’une ancienne collection privée Suédoise. Collecté au Nigeria dans les années 50. Belle patine d’ancienneté. Masque porté. Dimensions photo 7.

Plus de détails

166,67 € TTC

En savoir plus

La société des Gèlèdè est organisée autour des "mères" et se réunit la nuit. Les "mères" sont censées alors se transformer en oiseaux et être invitées par les âmes à examiner les éventuels problèmes de la communauté. Iyalashè, la femme âgée qui dirige l'assemblée, est assistée par un homme appelé Babalashè. Elle dispose d'importants pouvoirs : elle peut intervenir dans d'autres sociétés secrètes et influer sur les décisions des autorités traditionnelles en dénonçant les travers des hommes. Les masques Gèlèdè sont bâtis sur un même principe : un visage (du type masque-heaume) et une scène qui se développe sur le haut du masque. Ceux-ci sont utilisés dans le cadre de mascarades dédiées aux femmes dans leur dimension maternelle. En fait, il semble que pour les Yoruba du Nigéria, le pouvoir des femmes apparaisse comme ambivalent, certaines pourraient être des sorcières! L'Ase, qui est l'énergie vitale contenue en chaque être, pourrait devenir exceptionnelle chez certaines femmes et serait capable de menacer l'harmonie sociale. Seul le pouvoir collectif des ancêtres serait à même de maîtriser celles que les Yoruba appellent «nos mères». Les mascarades Gèlèdè ont donc pour but de restaurer cette harmonie sociale en «amadouant» la partie féminine de la société. Elles sont précédées de grandes cérémonies de nuit, les Efe, au cours desquelles la parole est libre et qui sont, de nos jours, des fêtes où se jouent comédies et satires.