Art africain du Benin

Bâton de protection Nagô

715A01

Utilisé

Bâton de protection vodou de chasseur Nagô.

Plus de détails

188,00 € TTC

En savoir plus

Bâton de protection Nagô de la forêt de Bantè au Bénin, qui, entre autre, procurait l’invisibilité face aux gibiers. Collecté in situ, auprès du fils d’un chasseur décédé. Très rare et belle pièce collection en rapport avec le Vodoun (Vodou). Années 50/60. Bois entouré de peau d’animal cousue et d’un petit sachet d’herbes ‘magiques’. 35 cm hauteur.

Les Chasseurs Nagô du Royaume de Bantè forment une confrérie de chasseurs, placée sous l'autorité d'un Roi traditionnel. Le Royaume est situé au cœur du Bénin, dans la Forêt de Bantè. Le Royaume de Bantè se compose de vingt-sept villages, chaque communauté comptant un Chef Chasseur. Au-delà de l'activité de chasse, aujourd’hui limitée au petit gibier, les Chasseurs de Bantè se sont mués en protecteurs de leur environnement, de la Forêt de Bantè, et de leur patrimoine culturel, une culture riche et intimement liée à la forêt.

Chasseurs Nagô conservent notamment une connaissance exceptionnelle de traitements à base de plantes médicinales. L'âge des Chefs Chasseurs actuels varie de 51 ans, pour le plus jeune, à 105 ans, pour le plus âgé, une longévité qu'ils attribuent à leurs connaissances médicinales.
Au 14ème siècle, les autorités du village de Bantè envoient des émissaires à l'Est, sur les rives du Niger inférieur, à la recherche des Yorubas. Redoutables chasseurs, la réputation de ces derniers dépasse, de loin, à cette époque déjà, les frontières de l'actuel Nigéria. Bantè est alors en proie aux ravages d'un couple d'aigles, s'en prenant aux nouveau-nés qu'ils enlèvent et dévorent. C'est un chasseur Nagô, sous-groupe de l'ethnie Yoruba, qui en délivre les villageois. Les aigles sont tués, tâche dont seul un chasseur exceptionnel pouvait s'acquitter. Le héro de Bantè, Obiti, est originaire de Kobagbe, un village de la région de la Cité sacrée de Ilé-Ifè, berceau de l’humanité selon la légende Yoruba. En remerciement, le Village de Bantè s'offre à lui, désormais Roi protecteur, qui s'y installe, accompagné de sa famille. C'est ainsi que naquit, selon la tradition orale, la dynastie Nagô de la Forêt sacrée de Banté. Le Royaume a survécu aux aléas de l'histoire, bien qu'il ait été interrompu à plusieurs reprises. Il est aujourd'hui administré par son dixième Roi, Ade- Fouiloutou Laourou. Par son isolement géographique, en plein cœur du Bénin, et par le microcosme culturel qu'il forme, Bantè conserve un héritage traditionnel unique, préservé du tourisme et d'influences nigérianes, burkinabées, nigériennes ou maliennes.