• Prix réduit

Masque facial feminin Tchokwe Lwena

Masque facial féminin Tchokwé Lwena. Acheté d'une collection privée. Il a été collecté dans les années 60. Hauteur 20,5 cm sans la coiffe. Largeur 14,5 cm sans la coiffe. Bois dur et dense pas très lourd. Beau masque ancien de collection.

CRIN
208,33 €
145,83 € Économisez 30%
TTC

  •  Paiement sécurisé via paypal Paiement sécurisé via paypal
  • Livraison sous 48H Colissimo recommandé suivi Livraison sous 48H Colissimo recommandé suivi
  •  Satisfait ou remboursé voir conditions dans les CGV Satisfait ou remboursé voir conditions dans les CGV

Beau masque facial féminin Tchokwé Lwena d'Angola. La coiffe en crin, la petite bouche entrouverte laissant apparaître les dents, les scarifications sous les yeux et de chaque côtés, entre le nez et la bouche sont caractéristiques des Lwena. Traces d’utilisation à l’intérieur de ce masque africain. 20 cm hauteur, 16 cm largeur et 19 cm profondeur. Artafrica Arts Africains.
« Marie-Louise Bastin comme Gerhard Kubik considèrent que le mwana phwevo ou « jeune fille » renvoie à une figure mythologique lwena de jeune femme décédée et dont le masque évoque par sa danse la perte douloureuse.

Le porteur, toujours masculin, dissimule son corps sous un costume de fibres tressées dont on aperçoit, fixée au bas du masque, la partie recouvrant le cou. Lors de festivités, les danseurs revêtaient leurs masques mwana phwevo pour distraire les villageois, surtout les femmes, en exécutant de gracieuses danses, à connotation parfois sexuelle. Selon Marie-Louise Bastin, les émigrés lwena de Zambie exhibaient ces masques au cours d’une danse acrobatique, en équilibre sur une corde tendue entre deux hautes perches, à dix mètres du sol. »

Source : Collection Barbier Mueller

CRIN

6 autres produits dans la même catégorie :