Art africain archives les vendus

Poupee Biga fecondite Mossi Agrandir l'image

Poupee Biga fecondite Mossi

PRi.BIGA.19

Neuf

Poupée Biga fécondité Mossi en bois à patine d’usage brun rouge et plus sombre par endroits du aux nombreuses manipulations. Petite réparation indigène ancienne, au pied de la sculpture. Fentes d’âge. Acheté d’une ancienne collection privée. Collectée in situ dans les années 60. Bois du et dense. Dimensions photo 4.

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

0,00 € TTC

En savoir plus

« La Biga – enfant – est un jouet éducatif pour les jeunes filles.

Transmise de mère en fille ou entre sœurs, elle est sollicitée pour favoriser une naissance et représente le substitut du bébé que la petite fille apprend à soigner, en prévision de son rôle de mère. À la naissance du premier enfant, il semblerait que la poupée reçoive des soins particuliers.
Les statuettes enduites d’huile de palme auraient un usage magique de protection. »

Source : Muséum de Toulouse.

Ce sont des forgerons qui, sculptaient les Biga ou poupées de fertilité, parfois gainées de cuir et ornées de cauris et de perles. Comme jouet éducatif, la Biga était habillé, lavé, porté sur le dos ou placée sur le sol sous les yeux de la mère. Mais lorsqu’il lui arrivait d’être endommagé, il fallait consulter le devin. Tantôt elle n’était que le symbole de la réalité, tantôt elle se substituait à l’enfant à venir pour le précéder dans le temps. La Biga a un symbolisme complexe, elle renferme à la fois le pouvoir de lui faire avoir un enfant et celui, quand elle sera mère, qu’elle apprend à soigner.

La Biga passe de mère en fille ou de sœur à sœur. Le style des Biga varie selon les régions et l’objet ne provient pas nécessairement du village où il a été ramassé puisque la jeune mariée l’emporte avec elle.