BURKINA FASO

Burkina-Faso La République démocratique et populaire du Burkina, le Burkina Faso, littéralement « Pays des hommes intègres », est un pays d'Afrique de l'Ouest sans accès à la mer, entouré du Mali au nord, du Niger à l’est, du Bénin au sud-est, du Togo et du Ghana au sud et de la Côte d'Ivoire au sud-ouest. Le nom actuel du pays date du 4 août 19...

Burkina-Faso La République démocratique et populaire du Burkina, le Burkina Faso, littéralement « Pays des hommes intègres », est un pays d'Afrique de l'Ouest sans accès à la mer, entouré du Mali au nord, du Niger à l’est, du Bénin au sud-est, du Togo et du Ghana au sud et de la Côte d'Ivoire au sud-ouest. Le nom actuel du pays date du 4 août 1984, sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. En écrivant ces lignes, nous pensons au regretté Capitaine Thomas Sankara qui, à nos yeux, reste un exemple d’intégrité, et que nous n'oublions pas... Source : inspiré d’un texte de Wikipedia, lire la suite : http://fr.wikipedia.org/wiki/Burkina_Faso Ce pays est très riche en masques africains et statuaires. Environ une soixantaine d’ethnies vivent sur ce grand territoire : Bobo, Bobo Fing, Bwa, Gurunsi, Mossi, Kurumba, pour ne citer que celles là. La sculpture traditionnelle est un art pratiqué par la quasi-totalité des groupes ethniques du Burkina Faso, notamment les Lobi, les Dagara, Gan, Birifor, Kurumba, Moosé, Bwaba, Léba, Nuna, Winiéma, Kasséna, Bobo, Senoufo, Tusyan, San. Les statues et statuettes sont créées pour servir de support à certains cultes ou pour intervenir dans les rites. Mais elles jouent également un rôle politique en représentant souvent le chef, le roi et autres symboles du pouvoir. Elles peuvent parfois avoir une fonction plus ludique ou didactique.

Détails

BURKINA FASO Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Les Bobo

    Les Bobo sont un peuple installé majoritairement au Sud Ouest du Burkina Faso et au Mali. Les Bobos parlent une langue mandé et sont proches des Bwas. Ils sont agriculteurs, cultivent le millet, le sorgho et le coton pour approvisionner les métiers à tisser des villes. Sans gouvernement centralisé, ils sont organisés en lignages dont les membres les plus âgés forment le conseil des anciens, chargé de prendre les décisions. La notion de chef leur est profondément étrangère et ils la jugent dangereuse. Les Bobos croient en un dieu Wuro, créateur de la terre et des animaux. Le premier homme créé fut un forgeron qui demanda un compagnon. C'est ainsi que fut conçu le Bobo ou cultivateur.

  • Les Kurumba

    Les Kurumba sont très proches des Mossi. Certains disent même qu’ils sont ‘acculturés’ aux Mossi. Ils sont surtout connus pour leurs masques cimiers de l’antilope hippotrague. Au nord du pays kurumba, ces masques africains cimiers interviennent surtout lors des cérémonies de levée de deuil des chefs de terre. L'âme errante du défunt est captée par le masque qui en constitue le siège et l'autel. Ils sortent aussi pour les rituels liés à l’agriculture, semailles, récoltes… Cette antilope est l'animal totémique de la plupart des clans Kurumba. Les sculpteurs et les porteurs de ce masque se recrutent essentiellement au sein de ces clans. Ce privilège renforce le pouvoir religieux des clans détenteurs de masques, qui sont considérés comme les descendants directs des ancêtres fondateurs de la société kurumba. Ces masques cimiers s'appellent Adoné, l'antilope femme du héros civilisateur Yirigué et principale divinité des Kurumba.

  • Les Lobi

    Les Lobi (ou Lobiri, Miwa) s'étendent sur le Nord-Ouest du Ghana, Nord-Est de la Côte d'Ivoire et le Sud-Ouest du Burkina Faso. Le terme "Lobi" désigne un ensemble de groupes ethniques dont les principaux sont les Birifor, les Dagara, les Gans et les Lobi proprement dits. Le nom de cette ethnie est issu des mots Lou (forêt), et Bi (enfants), et signifie donc « enfants de la forêt ». La Tradition les fait venir du Ghana. Ils ont traversé le fleuve Mouhoun à partir de la fin du XVIIIe siècle pour s'établir, en vagues successives, à l'intérieur du pays, à la recherche de terres fertiles. Ils forment aujourd'hui une population d'environ 160 000 habitants, dont la majorité vit au Burkina-Faso. Beaucoup d’objets de leur art, particulièrement les plus anciens, montrent leur attachement aux symboles, bien plus qu’à l’esthétique. Les Lobi ont une panoplie vaste et variée d’objets d’art, de rituels, de culte...

  • Les Mossi

    Les Mossi vivent principalement au Burkina-Faso, mais aussi dans certaines régions limitrophes de pays environnants, comme le Ghana. Ce sont les membres de la Société des forgerons qui sculptent et portent les masques. La dénomination « Mossi » a été imposée et utilisée depuis la période coloniale, mais l'ethnonyme exact utilisé par la population est Moagha (ou Moaaga) au singulier et Moose au pluriel. Les Mossi sont les descendants de cavaliers conquérants venus du Ghana au XVème siècle, les fameux cavaliers Mossi. Ils se sont de bons guerriers, se sont battus pour que leurs territoires ne soient jamais conquis. Ainsi les territoires du plateau central du Burkina leur appartiennent depuis 800 ans. Chants et danses sont indissociables de la sortie des masques sauf lors d'occasions solennelles comme l'inhumation d'un défunt. Dépouillés de leur costume, les masques sont précieusement gardés et servent d'autels, de réceptacles pour les esprits des ancêtres. les masques Mossi, comptent parmi les masques africains souvent dits 'à planche', masques avec un cimier se prolongeant en hauteur.

  • Les Toussians

    Les Toussians vivent à l'extrême sud-ouest du Burkina Faso. Leur langue est le Toussian. Les masques sortent à plusieurs occasions. Les récoltes, initiation, funérailles et autres rituels d’importance. Le masque africain des Toussians éloigne le mal, tant physique que ceux de l’esprit, favorise donc la santé et apporte la connaissance aux initiés. Le masque Toussian est aussi le protecteur des enfants, bien que ceux-ci ne peuvent le voir danser.

  • Peuples autres du...

    Nous avons réunis, ici, les objets d'arts africains du Burkina Faso des Peuples dont nous n'avions pas encore assez de masques et/ou de statuettes pour en faire une catégorie. artafrica, exposition d'arts africains et arts premiers à Pézenas dans l'Hérault 34. Membre de l'association des antiquaires de Pézenas.